2 & 3 juin 2018 : Petite Fourche 3520 mètres

Massif du Mont Blanc

Participants : Manu, Christine, Jean-Phi, Daniel, Aurelien et Pascal.

Rdv des covoitureurs au col de la Forclaz où un petit dèj camping gaz est partagé sur la terrasse de l’auberge puisqu’une partie du groupe a choisi d’y passer la nuit précédente. Les anecdotes de petites culottes dans le dortoir fusèrent mais là n’est pas l’intérêt du lecteur.
Le départ effectif se fera en bas au village de Trient (1320 m).
L’objectif de la journée est le refuge Albert 1er (2702 m). Secteur et sommets environnants bien connus des adhérents USB pour l’avoir déjà arpenté au travers des différentes « promo d’été « ou autres courses.
Mais avant, il y à la montée par le col de Balme (2202m) en suivant le Tmb agréable et souvent ombragé par les Mélèzes puis la jonction à la moraine d’accès classique pour entamer une pénible et raide montée au refuge encore bien enneigée en ce début de saison.

Samedi : Tpdc * 07 h00 D+ 1490 m, D- 350 m, Dist. 7,8 Km , Moy 1,1 km/h

JPEG - 7.1 Mo

Après une bonne nuit et un petit dèj à 4h du mat au gout de beurre rance, seule fausse note de cet hébergement confortable et rénové depuis 4 ans, 2 cordées se forment.
- L’une : Christine, Jean-phi, et Manu inspirateur et traceur de la sortie notamment dans la montée de Petite fourche.
- L’autre : Le plus jeune du groupe Aurélien et ses 2 « petits vieux Daniel et Pascal » le plus jeune mais pas le moins sécurisant notamment dans le passage clé de la rimaye (env 20 m) au col Blanc (3405 m), point de bascule entre le glacier du Tour et le Plateau du Trient.

Belle satisfaction collective au sommet, les points de vue proposés étant toujours aussi beaux voir majestueux, Aiguilles …. avant d’entamer sous un soleil de plomb l’interminable traversée du plateau ( cela dit un rapide coup d’œil sur la carte ne laissait pas entrevoir autre chose ! ) mais le cadre est tellement sauvage et époustouflant avec ses blocs de granit rouge , Aiguilles Dorées, fenêtre de Saleina Pointe d Orny, etc….suivie d’une descente du glacier du Trient à très très forte pente en bordure droite des barres de séracs.
Le sentier pédestre de la combe du Trient bien ravagé (c’est peu dire) par les avalanches et autres coulées provoquant des ruptures de cheminement a fini d’achever des organismes déjà bien fatigués.
Le groupe ne prit même pas le temps de s’arrêter à la buvette touristique en fond de vallée. Et
le we se termina comme il avait commencé par un thé Camping gaz sur la terrasse au col de la Forclaz.

Dimanche : Tpdc* 10H 15 D+ 1140 m D- 2370 m Dist. 13,6 Km , Moy 1,3 km/h

*Temps Passé Dans les Chaussures.

Pascal

JPEG - 3.1 Mo

Programme

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012