Hiver 2008/2009


Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas penché sur le clavier pour tapoter une histoire de montagne. Un grand nombre se rappellera d’un article découpé en 3 morceaux, paru dans 3 programmes différents. Heureusement, il s’agissait de programmes consécutifs avec une édition dans l’ordre de l’histoire. C’est un moindre mal, mais quand même. J’ai été marqué.
De la difficulté que chacun aura eu à comprendre le sens du texte, n’en parlons plus. Tout cela est du passé. J’ai reçu les plates excuses de l’équipe en place à l’époque et j’ai eu l’assurance par le Président que cet évènement ne se reproduira plus quel que soit le nombre de caractères.

Une fois l’envie d’écrire, la question qui s’est posée sournoisement et immédiatement à moi, a été : « oui ! mais pour dire quoi ? » sachant que plus personne ne me voit en montagne, que je ne suis pas sorti cet été et l’été dernier et finalement assez peu aussi les hivers précédents.
J’ai bien grimpé quelques cailloux ici et là mais pas de quoi raconter une aventure aussi extraordinaire que ça.

J’en conclus, en conséquence, qu’il est impérieux de ne pas s’aventurer plus loin dans l’exercice de l’écriture.

Les plus malins auront toutefois remarqué 2 choses :

La première, c’est qu’on peut occuper un bout de page du programme sans n’avoir strictement rien d’intelligent et d’intéressant à dire (là, je sais que certains penseront : « rien de nouveau en ce qui te concerne… » suivi d’un rire bien lourd, bien bruyant et d’une tête hoquetante au regard ne reflétant souvent qu’une intelligence modérée, et dont les yeux hagards sont à la recherche d’un individu sosie, vraisemblablement mû par les mêmes mouvements réflexes et primitifs de l’imbécile fini). Je disais donc, sans n’avoir strictement rien d’intelligent et d’intéressant à dire et de surcroît sans même n’avoir participé à aucune sortie ! Ce qui laisse beaucoup de place à tous les autres et aussi un peu rêveur…

La deuxième, vient de me sortir de la tête, tant la phrase précédente fût longue à taper. Quel con ! pensais-je, car la chute était là ! Mais à l’instar de l’étoile filante parcourant le ciel en une vitesse telle que la compréhension du plus grand nombre ne permet pas de regarder Evénement en pleine conscience, ma pensée peut (en sortie de repas exclusivement : champignons, steak, fromage brebis, banane, poire et 4 carrés de chocolat !) parfois être fugace. Ça y est on peut dire que c’est définitif, ça ne me revient pas. Tant pis, la chute n’en sera pas plus sotte.

Recevez mes meilleures salutations. A très bientôt. Cet hiver, j’envoie du gros !

Nado


Programme

<<

2017

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucune sortie à venir les 12 prochains mois

Evènements

Programme été 2017

Le nouveau programme est disponible :