Ténérife et le Teide - 3 718 m

Randonnées entre mer et montagne du 05 au 12 Novembre 2013

Une semaine entre volcan et mer avec :
Eric, Pascal, Philippe, Milo et moi

Mardi 5 :
Départ classique Baume, Vandoncourt, aéroport de Bâle direction les Canaries sur l’île de Tenerife.
A peine posé sur le sol Espagnol, première baignade à la playa Las Téresitas avant de prendre pension en altitude (970 m) à l’albergue Xontes da Anagua. Repas léger

Mercredi 6 :
Première rando aux montées et descentes incessantes au travers des Barrancos sur la pointe est de l’île en bord de mer avec des vues époustouflantes.
Baignade et Verre de l’amitié offert par des riverains à qui nous avons donné un coup de main pour le déchargement de leur bateau.
Variante de la journée au Chinobre (990m) avec en apothéose une vue sur El Teide noyé à sa base dans les brumes qui passent du Nord au Sud de l’île avec en toile de fond la lumière orangée du coucher de soleil.
Mais pourquoi donc les tubes des années 76 dont les « rubettes » sont repris ?
Repas amélioré

Jeudi 7 :
Deuxième jour de marche au départ de l’auberge via Taganana et la plage de Tamadite pleine de cailloux bien ronds, dont un va voyager jusqu’au sommet du Teide : un vrai bizutage pour Pascal (à son âge il était temps) et un vœu pour Eric au sommet. Si il avait une logique c’est Philippe qui aurait du hérité du caillou.
Retour à notre base en taxi, Milo s’impose comme le traducteur en espagnol… enfin presque.
Dernier repas Canarien à l’auberge, La Puchero préparée par Luis.JPEG

Vendredi 8 :
Transfert en voiture sous le crachin d’altitude via La Orotrava pour faire les courses du repas du soir au refuge Altavista (3260m), puis montée au centre des Visiteurs du parc national.
Longue ascension des pentes sud du Teide sous un soleil retrouvé pour atteindre le refuge de 54 places.
Milo se colle aux pâtes…. Eric : elles sont dégueu tes pâtes ….!! Milo : oui mais à cette altitude l’eau ne bout pas bien… !!!

Samedi 9 :
Levé 4h15, départ 5h pour l ascension des 458 mètres restant par un vent très frais et arrivée au sommet du volcan, point culminant de l’Espagne 3 718 m pour assister au lever du soleil.
Il semblerait que pour les Espagnols cela soit un pèlerinage….avec autorisations pour ceux qui y accèdent avec le téléphérique.
Descente au travers des coulées de lave via le Pico Viejo, deuxieme volcan indissociable du Teide, plus modeste aussi 3134 m , mais à l’impressionnante Caldeira. JPEGPuis cap vers le fond de la Caldeira de La Canadas sous un soleil de plomb pour reprendre la voiture à Las Roques de Garcia que Manu est allé récupérer en stop.
Deux jours d’efforts sur des pentes parfois raides mais dans des paysages extraordinairement variés de formes et de couleurs volcaniques. Époustouflant.
Puis visite des paysages Lunar dans un enthousiasme partagé avant de regagner Villaflor plus haute ville de Tenerife et son très accueillant hôtel El Sombrerito après un tour d’horloge de randonnée.

Dimanche 10 :
Au lieu et place du trop touristique Barrancos de Masca, nous optons pour le très sauvage Barrancos de Secos accessible par deux tunnels (à la frontale sur environ 1 km) creusés il y une centaine d’années pour les besoins en eau et de son acheminement.
Baignade dans la crique isolée du même nom aux eaux propres et un peu houleuses pour certains d’entre nous, avant d’emprunter le sentier en plein milieu des époustouflantes et très verticales falaises de Los Gigantes …le clou de la journée !!

Lundi 11 :
On garde les bonnes habitudes : routes en lacets de Las Canadas idéales pour les passagers après le p’tit dèj, rando aux 1 000 mètres de dénivelés, baignade au coucher du soleil, toujours pas les Rubettes à la radio…..repas Canarien à l’hôtel et soirée bien arrosée….Sugar Baby Love.

Mardi 12 :
Mini Rando (2 h) à la montagne de la Botija, visite d un tunnel de Lave, avant de se diriger vers l’aéroport de Tenrife Sud de Reina Sofia (25°c) et retrouver les températures basses de la Franche-comté (2°C)

Eric, Milo, Pascal, Philippe et Manu.

JPEG